Le stage junior de Toussaint 2017 au jour le jour

Le stage olympique junior de Toussaint 2017 a regroupé du 23 au 27 Octobre 38 élèves de la Quatrième à la Seconde et une douzaine d’animatheurs. En voici des nouvelles au jour le jour.

Lundi 23 octobre 2017

Tous les élèves sont bien arrivés, entre 9 h 30 et 12 h.  Ceux qui arrivaient seuls par le train ont été accueillis en gare, sans encombre. Les premiers arrivés avaient une liste de 15 exercices d’échauffement pour s’occuper. Les photos pour le trombinoscope ont été prises tout de suite, et après une rapide introduction au stage, nous étions à l’heure au déjeuner.

Peu avant 14 h, les stagiaires étaient tous réunis devant l’entrée du château pour les traditionnelles photos de groupes, après quoi ils ont été répartis en deux groupes de niveaux, sur la base d’entretiens avec les animateurs présents et de quelques exercices tests. A l’heure du goûter, à 16 h, tout était déjà terminé. Nous avions prévu nourriture et boisson en abondance, puis les élèves étaient libres jusqu’au dîner, mais différents jeux leur étaient proposés par des animateurs. Puis, une séance de correction des exercices d’échauffement de l’après-midi. Linda a rappelé les consignes avec autorité et, après encore un peu de temps pour différents jeux, tout le monde était couché à l’heure.

Mardi 24 octobre 2017

A 8 h précises, plusieurs élèves étaient déjà au petit déjeuner, tout le monde était réveillé et les cours ont pu commencer à l’heure, à 9 h. Stratégies de base : Cindy présentait le principe des tiroirs aux 20 débutants, et Martin, la récurrence aux 18 avancés.

Les avancés face à la récurrence

Le groupe des débutants

La pause du matin donne-t-elle lieu à un goûter ? A priori non, le goûter n’est prévu que pour 16 h. Mais comme il est copieux,

on prévoira, à partir de demain, que ceux qui ont soif le matin puissent terminer les boissons qui restent de la veille.

Les après-midis seront consacrées à la géométrie, chapitre important des mathématiques olympiques. Pendant qu’Héloïse initie les débutants à la chasse aux angles, Linda présente aux avancés la puissance d’un point par rapport à un cercle.

Puis, en soirée, Linda aidée de Yohann et Loïc (un des élèves, qui s’est déjà distingué l’an passé au concours Al Kindi) propose de manière ludique un entrainement à la cryptologie. Un premier groupe code un message qu’un deuxième doit décoder avec la clé et un troisième sans la clé. Répartis en groupes de 3, les stagiaires s’échangent ainsi leurs messages, en prévision du concours Al Kindi de cryptologie auquel ils pourront tous être candidats dans quelques semaines.

Mercredi 25 octobre 2017

Nous poursuivons l’alternance : combinatoire le matin et géométrie l’après-midi. Intimidé pour son premier cours, Ilyas avait préparé un programme ambitieux sur les manipulations algébriques et dénombrements pour les débutants, pendant que Vincent traitait, avec les avancés, les invariants, le principe de l’extrémum et les monovariants. A 10 h, nous avons été interrompus par une alarme incendie. Non, ce n’était pas un exercice, mais un test, qui a duré une vingtaine de minutes : personne ne nous attendait au point de rassemblement pour nous donner des instructions, et c’est en téléphonant à un responsable que nous avons su quand nous pouvions rentrer. Nous avons refait un peu de cours avant la pause matinale, un peu décalée de ce fait.

Dans l’attente d’instructions pendant l’alarme incendie.

L’après-midi, Linda a présenté les points remarquables du triangle aux débutants et Guillaume, les homothéties aux avancés. Après le goûter (il restait pas mal de boissons à finir le lendemain matin ou pendant les repas), nous avons eu la visite, prévue une semaine à l’avance, d’une journaliste de Radio France Internationale qui prépare un reportage pour la semaine prochaine, un matin, sur la peur des maths. En contrepoint du thème central de l’émission, elle souhaitait interroger nos élèves sur leur passion des mathématiques. Que signifie, par exemple, que les mathématiques sont jolies ? Après avoir écouté des extraits de chacun des deux cours, elle a interviewé deux élèves dans le couloir. Dès que nous en aurons connaissance, nous communiquerons la date exacte de l’émission, que nous pourrons podcaster.

Le reportage de Radio France Internationale

Après le dîner, Vincent a animé la traditionnelle soirée où l’on présente aux élèves toute la palette d’activités que proposent Animath ainsi que France IOI, notre partenaire en informatique, sur la base en particulier de la nouvelle plaquette éditée par nos deux associations. En commençant par un paradoxe géométrique classique consistant à prouver, à partir d’une figure fausse, que tout triangle est équilatéral (d’où l’utilité de faire des figures justes), il a présenté le tournoi français des jeunes mathématiciens qui s’adresse aux lycéens, les concours Castor, Algoréa (informatique) et Al Kindi (cryptanalyse), ainsi que Mathmosphère, plateforme d’apprentissage en ligne destinée aux collégiens, les journées filles pour encourager nos élèves filles à oser les mathématiques (plus d’un tiers des stagiaires du présent stage sont des filles, ce qui est un net progrès par rapport aux toutes premières années, mais on peut encore espérer mieux), et bien sûr la préparation olympique, avec ses stages et ses envois ainsi que le déroulement des différentes compétitions internationales auxquelles certains des stagiaires seront candidats, cette année ou les suivantes.

Vincent et la nouvelle plaquette d’Animath et France IOI

Quand, vers 23 h, je suis passé vérifier que chaque élève était bien dans sa chambre, l’un d’eux était dans le placard en train de se changer. Les chambres disposent d’un coin lavabo, mais les douches et WC sont au bout du couloir.

Jeudi 26 octobre 2017

La fin du stage approche, et les animateurs se préoccupent de ne rien oublier. Le polycopié doit être terminé aujourd’hui pour être distribué aux élèves avant leur départ. Il faut concevoir le test d’au revoir, sur lequel les élèves plancheront demain de 9 h à 12 h, vérifier les départs des stagiaires, leur distribuer un questionnaire de satisfaction qu’ils rempliront anonymement, préparer les attestations de participation et les factures que nous leur remettrons demain, pointer la bibliothèque, terminer la nourriture et les boissons prévues en principe pour le goûter, mais un peu trop abondantes…

Pour les élèves, c’est la dernière journée de cours : le matin, invariants avec Yohann pour les débutants et dénombrements avec Colin pour les avancés, l’après-midi, triangles semblables avec Guillaume pour les débutants et cercle d’Euler avec Ilyas pour les avancés. Et les jeunes mettent à profit les pauses pour se détendre…

La pause matinale

… jusque tard dans la nuit, les jeux se poursuivent, malgré le test du lendemain matin !

Tard le soir, les élèves jouent… à dormir !

Traditionnellement la dernière soirée est libre et nous n’imposons pas d’heure de coucher, mais certains en abusent peut-être : à deux heures du matin, ils étaient encore debout !

Demain vendredi 27 octobre 2017, avec le test d’au revoir le matin de 9 h à midi, que nous devrons corriger de 12 h à 14 h 30 avant de rendre les copies, d’exposer la correction au tableau, de distribuer les factures, attestations de participation et polycopiés, puis de s’assurer que tout le monde part bien comme prévu, nous n’aurons sans doute pas l’occasion de poursuivre le présent récit. Mais les élèves seront rentrés et ne manqueront pas de vous raconter la suite…