JBMO 2019 au jour le jour

Septième participation de la France aux JBMO, avec une équipe composée de Sacha Arrouès-Paykin, Emilhan Dürrüoglu, Mano Étilé, Hannah Faucheu, Alec Le Helloco et Mathieu Vogel (leader Baptiste Serraille, deputy leader Raphaël Ducatez).
Le site web de la compétition est ici.

Sixième jour : retour à Paris

[…]

Cinquième jour : visite de Limassol et cérémonie de cloture

De nouveau au petit-déjeuner, il apparaît que certains élèves n’ont pas dormi tant que ça. Mais aujourd’hui ils n’ont pas le choix, tout le monde vient à la visite de Limassol. Rendez vous à 8h15 dans le hall de l’hôtel, le bus part à 8h30. On avait déjà fait un aller-retour à Limassol pour la cérémonie d’ouverture mais on n’avais pas eu le temps de visiter quoi ce soit. Cette fois ci, on aura toute la matinée.

On a une autre guide Olga qui nous explique que l’on va visiter la vieille ville, juste à côté de la mer. On est arrivé et on descend du bus. Qu’est ce qu’il fait chaud ! (et humide !). On commence par se promener dans les petites ruelles. Baptiste a emporté son cours de théorie de Galois et ne peut pas s’empêcher de refaire des exos à la première pause.

On visite ensuite une église orthodoxe, puis une ancienne usine/moulin à caroubes, fruit d’un arbre très courant à Chypre. Enfin on retourne sur nos pas pour visiter le château. Là Olga nous explique qu’il fut de nombreuses fois rasé et reconstruit au fils des diverses invasions, d’abord franques au temps des croisades, puis vénitiennes et enfin ottomanes. Il y a une très belle vue du haut du château.

Après le château, notre guide nous abandonne : on a à peu près une heure et demie de temps libre avant de retourner au bus. On suit Baptiste qui avait fait un resto dans le coin avec les team leaders le soir d’après la cérémonie d’ouverture pour se poser dans un café en face du port : milkshakes et jeux de cartes.

Puis on va se balader au bord de la mer. Sur une plate-forme on voit des jeunes se baigner et faire des plongeons. Il fait super beau, l’eau est très claire ça donne vraiment envie. On n’a pas pris nos maillots de bain mais tant pis si nos vêtements sont un peu mouillés. Raphaël se jette à l’eau le premier. Suivent ensuite Sacha et Mano. On ne reste pas longtemps car il faut rejoindre le bus, mais on est content de l’avoir fait.

Le temps de rentrer à Agros il est déjà presque 15h00. On va manger puis temps calme.

Cette fois ci, c’est la bonne, on fait un foot un contre les Roumains (qui ont apporté leur ballon). Le match est difficile car on est en infériorité numérique. Baptiste venait juste de faire un basket et était trop fatigué pour nous rejoindre. Il fait beaucoup trop chaud.

C’est l’heure de la cérémonie de clôture/ remise des médailles. On remarque les Saoudiens qui sont venu en tenues traditionnelles. On commence par appeler les médaille de bronze : Mano, Sacha, Hannah et Mathieu montent sur l’estrade. Puis les médailles d’argent, c’est le tour de Emilhan et enfin l’or pour Alec.

On a ce soir une «farwell party » pour fêter la fin de la compétition . On mange à l’extérieur au bord de la piscine.

Les élèves ont remarqué les Azerbaïdjanais qui jouent au billard juste à côté et vont les rejoindre.

(on a un petit souci pour les photos mais vous pouvez les retrouver ici)

 

Quatrième jour : Repos et résultats.

Il n’y a pas grand choses dans le programme aujourd’hui. De fait, les team leaders doivent comparer leurs corrections avec les coordinateurs et ça va prend une bonne partie de la journée. Tout le monde est donc plus ou moins coincé dans l’hôtel.

Au petit-déjeuner, Emilhan nous avoue qu’ils n’ont pas beaucoup dormi cette nuit (surtout passée à regarder des films) …

Pour les motivés, une petite promenade est prévue dans Agros, le village à coté de l’hôtel. Mathieu, Alec et Hannah sont volontaires avec Raphaël. Emilhan, Sacha et Mano n’ont par contre qu’un seul plan pour la matinée : la grasse-matinée. Baptiste ne peut pas venir car il y a la réunion pour discuter de la correction des problèmes 4 et 2.

Dans Agros, on visite une usine de roses avec des milliers de rosiers plantés autour et qui extrait l’essence de rose. Ça sert ensuite à faire des parfums, des bougies odorantes, des chocolat à la rose ( ?? si, si c’est pas mauvais). C’est intéressant mais pas hyper-passionnant. Finalement on décide de rentrer directement à l’hôtel plutôt que de continuer la promenade. Peut-être piscine.

Les discussions avec les coordinateurs se passent très bien. Tout d’abord pour la plupart des copies nous étions d’accords avec eux sur la note dès le début. Ce qui fait que ça va très vite. Ensuite pour les autres, après explications on a toujours obtenu le maximum de ce que l’on pouvait espérer. C’est vraiment top !

Donc finalement : Hannah 11 points, Mano 13 points, Mathieu 10 points, Sacha 19 points, Emilhan 25 points et Alec 40 points (le premier score parfait de la France à cette compétition!!). Plus qu’à attendre la dernière réunion à 18h00 pour savoir les médailles.

Les élèves sortent de leur sieste. On propose un foot. Chouette, tout le monde est motivé ! Problème, on n’a pas de ballon.

Face à cet échec, les élèves remontent à l’intérieur et Baptiste rejoint d’autres gens pour un basket.

Zut ! la réunion de 18h00 s’est faite sans nous. Elle avait été avancée pour 17h00. On n’a pas daigné nous prévenir car on n’est qu’un pays invité (la compétition est normalement réservée aux pays balkaniques) et on n’a pas le droit de vote. Mais on est content, tout le monde à une médaille ! Hannah, Mano, Mathieu, Sacha : BRONZE, Emilhan : ARGENT et Alec : OR.

 

Troisième jour : la compétition, enfin !

C’est enfin le jour de la JBMO. À 8h00 tout le monde est levé et se retrouve au petit-déjeuner. Les élèves rediscutent des inégalités qu’ils pourraient utiliser. Et Horreur ! Ils se mélangent complètement les pinceaux. Espérerons que cela ne tombera pas au test.

9h15 les élèves sont montés dans les salles de conférences où se déroule la compétition et sont bien assis à leur place attitrée. Un organisateur ré-explique une dernière fois les consignes en anglais.

Les team leaders sont enfin arrivés. On va pouvoir distribuer les sujets.

Le test commence pendant que Raphaël et Baptiste rejoignent les autres responsables dans une salle en bas. Les élèves peuvent encore poser des questions durant la première demi-heure si ils ne comprennent pas certains points du sujet. Pas de gros problème jusqu’ici, juste Sacha nous demande si «perpendicular bisector» ça veut dire bien dire médiatrice. Comment, il n’a pas eu le sujet en Français ??

D’ailleurs le sujet le voici! À première vue ça semble pas mal. Pas facile mais pas trop difficile non plus. Le test dure 4h30, on verra bien ce que feront les élèves. Pendant ce temps les team leaders se réunissent encore pour s’accorder sur le barème et la correction.

14h00, c’est FINI ! Les élèves sortent, on ne peut pas s’empêcher de demander qui a réussi quels exercices. Alec affirme avoir fait tous les exos. Super! Sinon tout le monde semble avoir fait au moins un exo et a des éléments de réponses ailleurs. On verra si c’est correctement rédigé. L’exercice de géométrie était apparemment difficile, personne d’autre n’a trouvé la solution. Et le dernier exercice n’est pas si facile non plus. On peut deviner la solution mais il faut faire les choses très proprement pour montrer que c’est la meilleure…

Après le repas, temps calme. Il ne fait pas très beau donc ce sera probablement plutôt des jeux de cartes. La correction des copies commencera à 17h00.

Comme prévu, Raphael et Baptiste récupèrent les copies et se posent sur la terrasse de l’hôtel pour la correction.  Des doubles des copies sont gardés par les « coordinateurs » qui font une double correction en parallèle.

Pendant ce temps les garçons ont recommencé un foot avec les équipes des autres pays.

La correction continue après le dîner pour les encadrants. Soirée complètement libre pour les élèves qui se sont tous réunis dans la même chambre.

Deuxième jour : journée tranquille avant la compétition.

Baptiste est resté dans l’autre hôtel avec les autres team leaders. On ne sait pas ce qu’il fait, c’est top secret.

Pour le reste de l’équipe, on prend le petit déjeuner vers 8h00, normal.

À Chypre les prise électriques ne sont pas les mêmes quand France. Qui a apporté un adaptateur ? C’est pas grave, on avait vu en arrivant un panneau indiquant un petit supermarché. C’est à 3 mins de l’hôtel. On y trouve effectivement des adaptateurs (par contre malheureusement pas d’Ice Tea).

Le temps est superbe. Il fait très beau mais pas trop chaud.

Sur le planning, il n’y a rien de marqué sinon «study time», mais on n’est pas obligé de suivre le programme. Surtout que l’hôtel est très bien équipé. Par exemple il y a un terrain de foot. Les garçons y vont et retrouvent des équipes d’autres pays (Grèce, Azerbaijan,…) qui ont apporté leur ballons.

Puis en fin de matinée, il reste encore largement le temps de faire un tour à la piscine.

Repas du midi, on a pris déjà l’habitude du buffet…

On reste sérieux tout de même l’après midi. Les élèves s’enferment dans une chambres pour s’exercer une dernière fois sur des annales de JBMO.

Suite du programme : la cérémonie d’ouverture. Celle ci ne se fait pas à l’hotel mais à Limassol, une ville sur le bord de la mer au sud d’Agros. A 17h00 on doit donc reprendre le bus (une grosse heure) pour y aller. Avant on fait connaissance avec Georgia qui sera notre guide chypriote pour le reste du séjour.

La cérémonie n’est pas très drôle : s’enchaînent des discours très officiels (entre autre par le président de l’association des mathématiques de Chypre). On aperçoit Baptiste au premier rang qui nous fait signe.  Puis les équipes montent sur l’estrade les une après les autres pour une photo.

(photo qui sera ajoutée ici bientôt)

On a ensuite droit à des petits biscuits et des glaces avant de reprendre le bus.

On rentre à l’hôtel il est déjà 21h00. Dîner puis coucher tôt pour être en forme demain.

Voilà, une journée plutôt tranquille.

Premier jour, ouf bien arrivés !!

Paris un matin pluvieux. Tout le monde a dû se lever bien tôt pour être à l’heure.

Un premier petit groupe : Baptiste Serraillle, Raphaël Ducatez (les team leaders) et Mathieu Vogel se retrouve à 7h15 au RER Luxembourg, vite rejoint par Mano Étilé qui saute dans le RER lorsque celui-ci passe par Châtelet. Le rendez-vous est à l’aéroport Charles de Gaule à 8h30. Apparaissent alors Hannah Faucheu, Sacha Arrouès-Paykin, Alec Le Helloco et Emilhan Dürrüoglu et à 8h35 toute l’équipe est au complet :

Super photo d’équipe (remarquez que les T-shirts correspondent bien au drapeau)

On commence alors les laborieuses procédures des aéroports. Dans la queue on parle math: tests, coupe Animath, exos d’entraînement… Et puis après à peine 5 min, Baptiste a déjà sorti un paquet de cartes et commence à expliquer les règles du poker menteur.

On passe l’enregistrement puis la douane. C’est bien, tout le monde avait sa pièce d’identité et son autorisation de sortie de territoire. Puis on attend devant la porte d’embarquement. Le jeu Mao a remplacé le poker (ne me demandez pas de vous expliquez les règles de ce jeu de cartes).

On remarque un piano dans un coin : Baptiste puis Hannah nous font un petit concert.

L’avion a un peu de retard (20 mins) mais on décolle quand même pour Bucarest.

Arrivée et correspondance à Bucarest. Premier gros coup de stress (pour les team leaders du moins, les élèves je ne sais pas) ! On avait sur le papier tout juste une heure pour faire la correspondance pour notre avion vers Chypre. Or avec déjà presque une demi-heure de retard à l’arrivée, le transit risque d’être très limite et on a vraiment peur de manquer notre avion. Et là, à la sécurité, on tombe sur un type extrêmement minutieux qui prend une éternité pour chacune des valises et chacun des passagers. Bref… Finalement notre vol pour Chypre avait été retardé, et il n’y aura donc aucun problème. Ouf. On a même le temps de s’apercevoir qu’en Roumanie on n’utilise pas les euros mais les lei.

On s’envole maintenant pour Chypre. Petite montée d’adrénaline peu de temps après le décollage lorsque l’on passe dans des turbulences. Remarques sur un tour de manège gratuit à ma droite, réflexions sur le sens de la vie à ma gauche, je crois que les gens sont tout de même contents de sortir des nuages.

On atterrit à Larnaca autour de 19h00 heure locale (18h00 en France). On retrouve un responsable de la JBMO qui nous amène à un bus où on retrouve d’autres équipes mais on doit attendre encore d’autres équipes avant d’y aller. L’île de Chypre est petite sur une carte mais c’est en fait assez montagneux. Le trajet en bus met presque deux heures. La nuit tombe, on commence à fatiguer et à avoir faim, les élèves lisent un livre de blagues de maths (malheureusement pas toujours très drôles).

Enfin on arrive à l’hôtel. Là on se sépare, Baptiste doit aller dans un autre hôtel retrouver les autres chefs de délégation pour discuter et préparer les sujets de l’olympiade. Les élèves restent avec le chef adjoint Raphaël et on va directement à la restauration de l’hôtel où un buffet (très correct ! et on avait faim) nous attend. On va cocher notre nom pour dire que l’on est bien arrivé. On récupère quelques bigoudis JBMO puis les clefs de nos chambres. Certain d’entre nous partageront la leur avec des élèves venus d’Équateur.

Ouf, on est bien arrivé et on peut enfin se poser.